fbpx

L’apport de l’industrie à l’économie canadienne

À titre de cinquième plus grand producteur de gaz naturel et de sixième plus grand producteur de pétrole, le Canada est en mesure de répondre à la demande d'énergie mondiale avec du pétrole et du gaz naturel produits de façon responsable, tout en soutenant la création d'emploi et la croissance économique au pays.

L’apport de l’industrie à l’économie canadienne

L’industrie pétrolière et gazière compte pour 105 milliards $ dans le PIB canadien (2020), soutient plus de 500 000 emplois partout au pays, et a versé 10 milliards $ en moyenne aux gouvernements entre 2017 et 2019 – des revenus publics qui financent nos routes, nos écoles et nos hôpitaux.

Au cours des six prochaines années, l’industrie des sables bitumineux devrait payer environ 8 milliards de dollars en impôts provinciaux et fédéraux (Economic Recovery Pathways For Canada’s Energy Industry 2020-2025, CERI).

Presque toutes les régions du Canada profitent de l’exploitation des sables bitumineux à travers la création d’emplois et l’activité économique.

Chaîne d’approvisionnement des sables bitumineux

Plus le secteur des sables bitumineux est en santé, plus il contribue à une économie forte par l’attrait de capitaux, la création d’emplois et le soutien aux services publics. Les sables bitumineux canadiens créent de la prospérité partout au pays – pas seulement en Alberta. Des entreprises locales de toutes les provinces fournissent des biens et services aux producteurs, générant à leur tour de l’emploi, de la croissance et de l’activité économique dans leurs communautés respectives.

En 2019, l’industrie des sables bitumineux a investi plus de 4 milliards $ dans l’économie canadienne sous forme de fournitures et de services dans toutes les provinces (à l’exception de l’Alberta).

Depuis 2012, l’ACPP effectue un sondage bi-annuel parmi les producteurs et leurs fournisseurs pour déterminer la valeur de la chaîne d’approvisionnement des sables bitumineux. Les données ne dressent pas une liste exhaustive des fournisseurs dans chaque région, mais elles sont basées sur des cas concrets de relations commerciales entre les producteurs de sables bitumineux et leur réseau de fournisseurs au Canada.

Le gaz naturel dans l’économie canadienne

L’industrie du gaz naturel en amont contribue à la santé économique du Canada par la création d’emploi et le versement de taxes et redevances aux gouvernements provinciaux et fédéral. On estime à 250 milliards $ la part totale qu’aura l’industrie du gaz naturel dans le PIB canadien entre 2019 et 2029.

L’industrie contribue à la santé économique globale du pays par l’emploi, les taxes et les redevances gouvernementales. Ces revenus publics servent à financer les soins de santé, l’éducation, les infrastructures et les programmes sociaux. Le développement d’une industrie du gaz naturel liquéfié (GNL), pour acheminer le gaz naturel canadien aux marchés de l’Asie, permettrait de réaliser les prévisions ci-dessous.

Faits à retenir :

  • On prévoit que l’industrie du gaz naturel génèrera 250 milliards $ de retombées économiques dans les 10 prochaines années.
  • Les revenus versés aux gouvernements provinciaux et fédéral par l’industrie du gaz naturel en amont s’élevèront près de 11 milliards $ dans les 10 prochaines années. (Source: CERI)

L’avenir du gaz naturel

Le marché du gaz naturel a fait face à des défis ces dernières années, incluant l’augmentation de la production américaine et manque d’infrastructures pipelinières dans le bassin sédimentaire de l’Ouest canadien (BSOC). Mais l’industrie canadienne du gaz naturel a un bel avenir devant elle si elle parvient à développer le secteur du gaz naturel liquéfié (GNL) afin d’alimenter les marchés de l’Asie. Selon les données 2018 de l’ACPP, les retombées économiques du développement de l’industrie du GNL seraient les suivantes :

  • Apports directs et indirects de 2,4 milliards $ au PIB canadien
  • Création de 10 000 emplois directs et indirects au niveau national
  • Revenus additionnels pour les gouvernements provinciaux et fédéral (sous forme d’impôts des sociétés et personnels, de taxes et de redevances)

Les installations extracôtières dans l’économie canadienne

L’industrie du pétrole et du gaz naturel extracôtier des provinces de l’Atlantique contribuent de façon suivante à l’économie canadienne :

  • Elle emploie environ 6 000 personnes directement, et des milliers indirectement.
  • Elle s’approvisionne auprès de plus de 600 fournisseurs.
  • Ses dépenses cumulées entre 1999 et 2019 totalisaient près de 98 milliards $.
  • Ses redevances cumulées aux gouvernements de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador entre 1999 et 2019 s’élevaient à plus de 25 milliards $.
  • Elle a dépensé plus de 506 millions $ en recherche et développement, en éducation et en formation.

L'arme secrète de lutte contre le déficit du Canada

Peu d’industries ont la capacité de stimuler la croissance économique et l’emploi comme l’industrie canadienne du pétrole et du gaz naturel. En 2019, l’industrie soutenait déjà plus de 500000 emplois directs et indirects. Avec les bonnes politiques gouvernementales en place, l’industrie pourrait créer 120 000 nouveaux emplois et augmenter les recettes gouvernementales qui pourraient être utilisées pour réduire le déficit du Canada, qui a explosé en 2020 en raison de la pandémie. Une industrie pétrolière et gazière robuste créerait des emplois, des investissements et des revenus dont le Canada a désespérément besoin.

 

 

 

Vous voulez en savoir plus?