fbpx

Résidus de sables bitumineux

Dans le contexte de l’exploitation des mines de sables bitumineux, les résidus miniers sont un mélange d’eau, de sable, d’argile et de bitume résiduel, et sont le sous-produit du processus d’extraction utilisé pour séparer le pétrole du sable et de l’argile. Les résidus miniers et les bassins de résidus miniers ne sont pas uniques aux sables bitumineux ; ils sont utilisés partout en Alberta et dans le monde entier pour l’exploitation minière et d’autres processus industriels.

Les bassins de résidus miniers sont des barrages et des digues artificiels utilisés pour l’entreposage des résidus. Ces bassins sont également utilisés pour séparer l’eau des résidus. L’eau des bassins est recyclée pour ensuite être réutilisée dans le processus d’extraction, ce qui permet de réduire la quantité d’eau douce puisée de la rivière Athabasca et d’autres sources. Les exploitants des mines de sables bitumineux recyclent 75 % de l’eau qu’ils utilisent lors de leurs activités.

Gestion des résidus de sables bitumineux

Par l’entremise du cadre de gestion des résidus miniers pour les sables bitumineux exploitables de l’Athabasca, le gouvernement de l’Alberta fournit des directives à tous les exploitants de sables bitumineux pour favoriser la gestion des volumes de résidus liquides pendant et après les activités d’exploitation des mines, ce qui permet de gérer et de réduire les obligations et les risques écologiques liés à l’accumulation de résidus liquides dans l’environnement. Reconnaissant que les sables bitumineux exploitables constituent une ressource importante et que les résidus sont un sous-produit de l’activité minière, le cadre offre des lignes directrices en matière de gestion de la production de résidus.

L’objectif du cadre de gestion des résidus miniers et des exigences réglementaires connexes vise à réduire au minimum la quantité de résidus liquides dans l’environnement et à veiller à ce que les exploitants assurent la récupération progressive des résidus pendant la durée de vie de la mine. Pour chaque exploitation, des cibles propres au projet sont établies afin que les résidus miniers puissent être remis en état dans les 10 ans qui suivent la fin de la durée de vie de la mine. Pour atteindre cet objectif, on prend également en considération que l’eau traitée dans le cadre d’activités d’exploitation de sables bitumineux devra être récupérée en vue de la remise en état globale des sites miniers.

Réintroduction de l’eau des mines de sables bitumineux

Avant d’être réintroduite dans l’environnement avoisinant, l’eau traitée qui a été utilisée pour l’exploitation de sables bitumineux de mines subit un processus d’assainissement. Grâce à la réintroduction sécuritaire des eaux usées, les exploitants des mines de sables bitumineux peuvent réduire le risque d’avoir besoin d’une empreinte écologique supplémentaire pour le stockage de l’eau, remettre plus rapidement en état les bassins et les résidus, et atteindre les objectifs connexes et ceux de fermeture de sites.

Dans la plupart des cas, l’eau sera réintroduite dans la rivière Athabasca ou ses affluents. Chaque site minier devra répondre à des conditions et à des exigences précises avant de pouvoir réintroduire toute eau traitée dans l’environnement, et la qualité de celle-ci devra être conforme aux critères de protection de l’environnement et de la santé publique. La surveillance, tant sur les sites que dans les régions, permettra d’assurer la conformité à la réglementation et de vérifier si les contrôles en place fonctionnent bien.

À l’heure actuelle, le gouvernement travaille à élaborer des exigences liées à la réintroduction sécuritaire de l’eau utilisée pour les activités d’exploitation de sables bitumineux.

Gestion de l’environnement

Les bassins de résidus présentement en utilisation sont concernés par les programmes de gestion environnementale et de surveillance des mines de sables bitumineux, qui visent à cerner et à réduire les risques écologiques potentiels associés à l’exploitation de ces dernières. Les sociétés d’exploitation de sables bitumineux se sont engagées à respecter des normes environnementales élevées et à surveiller toute activité sur leurs sites d’exploitation. De plus, ces sociétés appuient et financent des programmes locaux qui permettent d’assurer une surveillance à plus grande échelle dans les régions où se déroulent les activités d’exploitation de sables bitumineux, y compris la surveillance des effets cumulatifs potentiels.

Chaque année, l’industrie de l’exploitation de sables bitumineux verse jusqu’à 50 M$ aux programmes de surveillance régionaux et 130 M$ aux programmes de surveillance qui sont propres à des projets. Par conséquent, le bassin versant de la rivière Athabasca est l’un des plus surveillés au monde!

Remise en état des bassins de résidus miniers

La remise en état du premier bassin de résidus de l’industrie de l’extraction de sables bitumineux, le Bassin 1 de Suncor (Wapisiw Lookout), a été achevée en 2010. Des règlements stricts et un programme de surveillance complet sont en place pour assurer l’atteinte des résultats en matière de remise en état et d’utilisation finale des terres. Tous les exploitants des mines de sables bitumineux planifient leurs activités de façon à permettre la réalisation de la remise en état du site à la fin de la durée de vie de la mine. De plus, l’industrie sollicite activement les commentaires des collectivités autochtones, des organismes gouvernementaux et d’autres intervenants locaux pour éclairer la planification de la remise en état du paysage minier perturbé.

En plus d’exiger des exploitants d’inclure des plans de remise en état et de fermeture pour tous les bassins de résidus dans leur planification générale de fermeture du site, le gouvernement exige des garanties financières pour chaque projet minier, ce qui permet de veiller à la réalisation de ces plans. Les exploitants des mines de sables bitumineux contribuent au programme de sécurité financière des mines (Mine Financial Security Program), un fonds détenu par le gouvernement pour la remise en état des terres touchées par les mines. Ce fonds n’est utilisé que si les exploitants n’exécutent pas leurs plans de remise en état. Comme il n’a jamais été nécessaire de puiser dans ce fonds jusqu’à maintenant, il continue de croître.

Le saviez-vous?

Les exploitants des mines de sables bitumineux ont investi 799 M$ dans la technologie de réduction des résidus miniers. Source : COSIA, 2020.

Innovation

La Canada’s Oil Sands Innovation Alliance (COSIA) est une alliance de producteurs de sables bitumineux qui a pour objectif d’accélérer le rythme de l’amélioration de la performance environnementale des sables bitumineux du Canada grâce à la collaboration et à l’innovation. Le secteur environnemental prioritaire des résidus (EPA) de la COSIA vise à améliorer la gestion des résidus des sables bitumineux au moyen de technologies ou de processus connexes nouveaux.

Vous voulez en savoir plus?