Construction de pipelines

La sécurité et la protection de l’environnement sont des priorités absolues tout au long du cycle de vie d’un pipeline, de la planification d’un nouveau projet jusqu’à la fin de son exploitation. Tout le processus est strictement réglementé.

Comment les pipelines sont-ils planifiés et construits?

De sa planification à son exploitation, il faut des années pour construire un pipeline. Le processus de construction d’un pipeline est divisé en trois phases : la pré-construction, la construction et la post-construction.

Le processus de construction

Pré-construction

La pré-construction comprend la prise de contact avec les propriétaires terriens et leur implication dans le projet, l’arpentage et le piquetage de la voie, la préparation du droit de passage par le retrait et l’entreposage de la terre végétale, l’excavation de la tranchée pour le pipeline, et l’alignement bout à bout des tuyaux.

Construction

La construction comprend le soudage des morceaux de tuyau (chaque soudure est inspectée au moyen de rayons X ou d’ultrasons) ; l’abaissement des tuyaux soudés et leur mise en place dans les tranchées ; l’installation de valves, de raccords et de télécapteurs qui permettront de surveiller la pression, le débit et la température dans le pipeline (en cas d’urgence, les valves peuvent arrêter le pipeline) ; et le rétablissement du droit de passage par le remplacement de la terre.

Post-construction

La post-construction comprend des tests de pression de fonctionnement sur le pipeline à l’aide d’azote, d’air ou d’eau pour assurer l’absence de fuites, et des travaux de remise en état des terres comme l’ensemencement. Le droit de passage est surveillé pendant trois ans afin de relever et de corriger tout impact potentiel de la construction.

De quoi sont faits les pipelines?

Les oléoducs et les gazoducs sont faits de tuyaux d’acier avec un revêtement et sont normalement enfouis sous terre (sauf dans le Grand Nord, où les pipelines sont construits au-dessus du sol en raison du pergélisol, et sont protégés). Les oléoducs fonctionnent à des pressions de 600 à 1 000 livres par pouce carré (lb/po2), tandis que les gazoducs fonctionnent à plus de 1 000 lb/po2.

Des revêtements spéciaux sont appliqués sur le tuyau pendant la fabrication pour prévenir la corrosion. Les revêtements se lient aux molécules de l’acier, créant un blindage puissant. Les revêtements protecteurs sont conçus pour des conditions particulières.

Des stations de compression en surface sont réparties régulièrement le long des gazoducs pour maintenir la pression à l’intérieur du pipeline. Des stations de pompage en surface sont réparties régulièrement le long des pipelines de pétrole brut ou de liquides pour maintenir la vitesse de transport du contenu du pipeline.

Franchissements de cours d’eau

Des tuyaux spécialement conçus avec des parois plus épaisses et des revêtements résistant à la corrosion sont utilisés pour les franchissements de cours d’eau. Lorsque le courant est fort ou que les eaux sont profondes, le pipeline peut être ancré à l’aide de câbles, de vis et de poids afin d’accroître sa stabilité. Le pipeline est continuellement inspecté pendant et après la construction.

Des biologistes, des environnementalistes et d’autres experts examinent avec soin les tracés proposés pour choisir l’endroit le plus sécuritaire pour traverser un cours d’eau. Ils tiennent compte de la stabilité des berges, de la faune, de la flore et de l’habitat des poissons.

Les exploitants ont la possibilité de construire des pipelines au-dessus, à travers ou sous les cours d’eau. Parfois, un tunnel est foré sous le cours d’eau pour y faire passer le pipeline. Un pipeline peut être suspendu au-dessus d’un cours d’eau, tel un pont. Le pipeline peut également être posé sur le lit du lac ou la rivière et ancré sur place.

Histoire des pipelines au Canada

Voici quelques faits saillants de l’histoire des pipelines au Canada :

  • Le premier pipeline au Canada, construit en 1853, était un pipeline en fonte de 25 kilomètres qui transportait du gaz naturel jusqu’à Trois-Rivières, au Québec. À l’époque, c’était le plus long pipeline au monde.
  • En 1862, le Canada a construit l’un des premiers oléoducs au monde en Ontario, celui-ci reliait la production pétrolière de Petrolia au raffinage à Sarnia.
  • En 1947, il y avait trois oléoducs au Canada. L’un transportait du pétrole en Alberta, de Turner Valley à Calgary, le deuxième transportait du pétrole brut importé de la côte du Maine à Montréal, et le troisième transportait du pétrole américain en Ontario.
  • Le vaste réseau de pipelines du Canada a vu le jour dans les années 1950. Ce sont les importantes découvertes de pétrole brut et de gaz naturel dans l’Ouest canadien qui ont mené à la construction de grands réseaux de pipelines.
  • La Régie de l’énergie au Canada (REC, anciennement l’Office national de l’énergie) a commencé à réglementer les pipelines interprovinciaux et internationaux en 1959.

Vous voulez en savoir plus?

Pour en savoir plus sur les pipelines

Pour en savoir plus sur Santé et sécurité

Retour aux thématiques