fbpx

La conservation et la protection de la faune

Étant donné la diversité de la population faunique dans les régions où le gaz naturel et le pétrole sont produits au Canada, y compris dans les régions extracôtières, la protection des espèces et de leur habitat est un facteur important dans la planification des projets.

Minimiser les répercussions sur la faune

Le secteur pétrolier et gazier canadien minimise les répercussions de ses activités sur les terres et la faune en :

  • Réduisant la taille des gisements en partageant des routes et des plateformes de forage (forer de nombreux puits à partir d’une seule plateforme d’exploitation) ;
  • Planifiant les travaux pour éviter les saisons de nidification, de mise bas ou de migration clés ;
  • Maintenant des mesures de dissuasion contre les mammifères et les oiseaux pour tenir la faune éloignée des sites d’exploitation actifs ;
  • Participant à des programmes multilatéraux d’aménagement du territoire et de surveillance environnementale ;
  • Rétablissant rapidement la végétation à la suite d’une perturbation ;
  • Améliorant le rendement opérationnel ;
  • Investissant dans la recherche et l’innovation ;
  • Tenant compte des considérations relatives aux caractéristiques de la faune et de leur habitat aux étapes de la planification des projets.

Loi sur les espèces en péril


Le gouvernement du Canada a adopté la Loi sur les espèces en péril pour protéger les espèces sauvages et prévoir le rétablissement des espèces qui :

  • N’existent plus à l’état sauvage ;
  • Sont menacées par l’activité humaine ;
  • Sont à risque de devenir des espèces en voie de disparition ou menacées.

En Alberta et en Colombie-Britannique, les gouvernements ont adopté des politiques, des plans stratégiques et des lois pour protéger les espèces en péril. L’industrie participe également à un certain nombre d’initiatives qui mettent l’accent sur des stratégies à long terme pour protéger la faune.

Développement responsable dans les zones extracôtières du Canada atlantique

Le secteur extracôtier du Canada atlantique s’est engagé à exploiter les ressources de façon responsable et s’efforce en tout temps d’atténuer les répercussions potentielles de ses activités sur l’environnement. Le secteur est régi par un régime de réglementation robuste et les entreprises respectent, voire surpassent, tous les règlements sur la protection de l’environnement tout en se conformant aux pratiques exemplaires mondiales.

Protection des habitats sauvages

Le secteur de l’exploitation des sables bitumineux a adopté des plans d’atténuation et de surveillance de la faune propres au site qui exigent une autorisation réglementaire et la communication des résultats. Ces plans comprennent généralement des mesures de réduction de l’empreinte environnementale, des moyens de dissuasion de la faune, des mesures d’amélioration de l’habitat, des clauses de récupération des sols visées par les baux, la restauration des sols non visée par les baux et la surveillance.

Les exploitants de sables bitumineux s’efforcent continuellement de réduire les répercussions environnementales, par exemple par l’entremise du défi de la réduction de l’empreinte environnementale des outils d’exploration à près de zéro de la COSIA (en anglais seulement) et des ateliers menés au cours des dernières années.

Les producteurs de gaz naturel et de pétrole autres que les sables bitumineux mettent en œuvre des mesures d’atténuation pour la faune et effectuent, au besoin, des évaluations des zones avant la construction afin de minimiser les répercussions sur les habitats sauvages. L’aménagement de sites à puits multiples a considérablement réduit la superficie nécessaire à ces aménagements au fil du temps et les producteurs réduisent au minimum le nombre de routes d’accès nécessaires en utilisant chaque route pour accéder au plus grand nombre de sites possible.

COSIA : des esprits novateurs

Au-delà de l’observation des oiseaux

La qualité de l’air, la qualité de l’eau et l’évolution de la faune et de la flore font l’objet de surveillance dans plus de 1 000 sites dans la région des sables bitumineux de l’Alberta dans le cadre du plus important programme de surveillance environnementale en Amérique du Nord. Dans cet épisode, Ty Veness, conseiller technique principal pour la surveillance chez COSIA, et Ole Mrklas, directeur de la surveillance chez COSIA, parlent de leur rôle dans le cadre du programme de surveillance des sables bitumineux (Oil Sands Monitoring Program ou OSM).

Le caribou au Canada

Le caribou est l’un des symboles nationaux les plus reconnaissables du Canada, mais les populations faiblissent partout au pays. Au Canada, on effectue de nombreuses recherches et recueille de multiples données pour en apprendre davantage sur cette espèce, la complexité des menaces auxquelles elle est confrontée et la façon de rétablir les populations locales et leur habitat.

Menaces pour les populations de caribous

Le rétablissement des populations de caribous exige une collaboration sans précédent entre l’industrie, les collectivités autochtones et les gouvernements provinciaux et fédéral pour trouver des solutions collectives.

Le caribou est touché par les changements subis par son habitat. Ces perturbations d’origine humaine et naturelle varient des lignes sismiques utilisées pour explorer la géologie sous-jacente aux feux de forêt qui régénèrent naturellement la forêt.

Les gros animaux comme les orignaux, les cerfs et les caribous peuvent utiliser de vieilles lignes sismiques comme couloirs de déplacement ou zones d’alimentation, car ces perturbations sont plus faciles à traverser que les forêts denses et en plus d’être bordées d’arbustes comestibles. Les loups utilisent également les aménagements et traces linéaires pour se déplacer et chasser plus efficacement et on croit que cela augmente leur taux de rencontre avec le caribou.

Rétablissement de la population de caribous

L’industrie du pétrole et du gaz naturel collabore pour accélérer le rétablissement de la population de caribous. En Alberta et en Colombie-Britannique, l’industrie s’efforce de restaurer les terres patrimoniales qui ont subi des perturbations comme des lignes sismiques et appuie des programmes comme l’enclos de gestation de Klinse-sa (en anglais seulement) en Colombie-Britannique. Par l’entremise de l’Alliance canadienne pour l’innovation dans le secteur des sables bitumineux (COSIA) (en anglais seulement), des initiatives sont en cours pour restaurer les perturbations linéaires passées et rétablir la grande qualité de l’habitat du caribou dans la forêt boréale.

Par l’entremise de COSIA et des services de la Caribou Monitoring Unit (en anglais seulement) de l’Institut de surveillance de la biodiversité en Alberta (en anglais seulement) (ABMI), les membres travaillent avec l’industrie forestière et le gouvernement de l’Alberta pour établir des priorités en matière de restauration de l’habitat du caribou. À la Regional Industry Caribou Collaboration (en anglais seulement) (RICC), les membres travaillent à coordonner les efforts de recherche, de surveillance et de restauration à l’échelle régionale dans le nord-est de l’Alberta.

Protection de la biodiversité

La biodiversité est la variété des formes de vie dans un habitat ou un écosystème. L’exploitation pétrolière et gazière peut affecter la biodiversité de diverses façons : en perturbant les habitats, en facilitant les mouvements des prédateurs dans des passages comme les routes ou les lignes sismiques, ou encore en dégradant la qualité des habitats.

L’exploitation pétrolière et gazière a lieu dans des environnements variés qui abritent de nombreuses espèces de plantes et d’animaux, y compris des espèces en péril. La gestion de la biodiversité est encadrée par la Stratégie canadienne de la biodiversité et la Loi sur les espèces en péril du gouvernement fédéral, ainsi que des politiques et des lois des gouvernements provinciaux. Les sociétés gazières et pétrolières s’efforcent de protéger la biodiversité en réduisant au minimum les perturbations de l’habitat et en trouvant des moyens de rétablir rapidement la végétation.

L’industrie en action : Kristen accélère la reforestation pour améliorer l’habitat des caribous (en anglais seulement)

L'industrie en action

La collaboration entre Teck Resources, L’Impériale et Cenovus Energy avec la Première Nation crie Mikisew et le gouvernement de l’Alberta a mené à la conservation de plus de 1 600 km2 de terres dans le parc provincial sauvage Kitaskino Nuwenëné (en anglais seulement). Combiné à plusieurs parcs environnants, ce territoire de plus de 67 000 km2 forme la plus grande zone protégée de forêt boréale au monde.

Recherche sur la faune

L’industrie s’attaque à des enjeux complexes liés à la gestion intégrée des terres dans la forêt boréale de l’Alberta. Le programme de priorités environnementales des terres (en anglais seulement) de l’Alliance canadienne pour l’innovation dans le secteur des sables bitumineux (COSIA) vise à réduire l’intensité de l’empreinte et des répercussions de l’exploitation minière et in situ des sables bitumineux sur les sols et la faune du nord de l’Alberta.

Le nord de l’Alberta abrite une faune diversifiée. Afin de minimiser les perturbations de toutes les espèces sauvages et des habitats, les producteurs de sables bitumineux doivent d’abord mieux les comprendre. Jusqu’à tout récemment, la surveillance de la faune nécessitait beaucoup de travail spécialisé. De nouvelles technologies, comme les unités d’enregistrement acoustiques autonomes et l’élaboration de nouvelles lignes directrices (en anglais seulement) pour leur utilisation, permettent de recueillir des données sur la faune de façon précise et continue.

Les autres types de recherche importante menée par l’industrie comprennent :

  • Utilisation et déplacements de la faune en réponse aux traitements de restauration de l’habitat ;
  • Réaction de l’habitat (arbres et herbes) à la suite des traitements de restauration.

Les producteurs canadiens appuient la collecte de données scientifiques fiables et collaborent entre eux, avec les gouvernements, les collectivités et les scientifiques pour comprendre les défis et trouver des solutions.

Suivi et rapports environnementaux

En collaboration avec les collectivités autochtones et l’industrie des sables bitumineux, les gouvernements de l’Alberta et du Canada se sont engagés à surveiller les répercussions environnementales de l’exploitation des sables bitumineux dans le cadre du programme de surveillance des sables bitumineux (OSM).

Au moyen d’un cadre opérationnel et d’une structure de gouvernance convenus, la surveillance environnementale est conçue et mise en œuvre pour évaluer continuellement les effets environnementaux cumulatifs des activités d’exploitation, y compris les effets sur la biodiversité. LInstitut de surveillance de la biodiversité en Alberta (en anglais seulement) (ABMI) participe à la collecte et à la compilation de données et les mène.

Vous voulez en savoir plus?

Lectures complémentaires

La protection des sols et de la faune