fbpx

Réconciliation avec les peuples autochtones

Qu’est-ce que la réconciliation?

La Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) définit la réconciliation comme un processus continu d’établissement et de maintien de relations respectueuses.

En 2015, les membres de la Commission de vérité et réconciliation du Canada ont présenté 94 appels à l’action. Ceux-ci visent divers publics cibles et l’appel à l’action no 92 s’adresse au secteur privé :

« Nous demandons aux entreprises canadiennes d’adopter la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones comme cadre de réconciliation, et d’appliquer ses principes et ses normes relatives à la politique ministérielle ainsi qu’aux activités opérationnelles de base auxquelles participent les peuples, et leurs terres et leurs ressources. Cela comprendrait, sans toutefois s’y limiter, les éléments suivants :

  1. S’engager à mener des consultations significatives, à établir des relations respectueuses et à obtenir le consentement préalable, donné librement et en connaissance de cause des peuples autochtones avant de mettre en œuvre des projets de développement économique;
  2. Veiller à ce que les peuples autochtones aient un accès équitable aux emplois, à la formation et aux possibilités d’éducation dans les entreprises, et à ce que les collectivités autochtones tirent des avantages durables à long terme des projets de développement économique;
  3. Offrir de la formation à la direction et au personnel sur l’histoire des peuples autochtones, y compris l’histoire et les séquelles des pensionnats indiens, la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, les traités et les droits ancestraux, le Droit autochtone et les relations Couronne-Autochtones. Cela nécessitera une formation axée sur les compétences transculturelles, de résolution de conflits, de droits de la personne et de lutte contre le racisme. »

Un nouveau rapport montre les progrès réalisés en matière de mobilisation des Autochtones

Une importante étude publiée en août 2020 par l’Institut Macdonald-Laurier indique que l’industrie canadienne du pétrole et du gaz naturel a fait d’énormes progrès dans l’établissement de relations positives avec les collectivités autochtones. Le rapport décrit de nombreux avantages économiques et sociaux au sein des collectivités autochtones, y compris des emplois bien rémunérés et d’autres avantages découlant de diverses possibilités d’affaires.

Réconciliation économique : Avantages communs du développement des ressources

Le secteur amont du pétrole et du gaz naturel au Canada a une longue tradition d’interaction avec les peuples autochtones. L’industrie a fait de grands progrès dans l’apprentissage, l’établissement de relations et le partage des avantages associés à l’exploitation des ressources. Celle-ci reconnaît l’importance de la réconciliation avec les Autochtones au Canada et est d’avis que l’exploitation des ressources naturelles est liée au processus plus vaste de réconciliation au Canada.

Le rôle le plus important que peut jouer l’industrie passe par la « réconciliation économique » – trouver des moyens réalisables de partager les possibilités économiques découlant de l’exploitation des ressources, tout en continuant d’améliorer et de renforcer des relations fondées sur la confiance et le respect.

Par divers moyens, l’industrie travaille avec les collectivités autochtones à établir des relations significatives et à collaborer de sorte à profiter mutuellement des possibilités économiques découlant du développement.

Selon Indigenous Works, le secteur des ressources « (…) est le secteur le plus engagé de l’économie canadienne ».

Chaque entreprise de l’industrie conçoit sa propre voie vers l’établissement de relations et le partage des avantages. Parmi les mesures notables prises, citons la mise en œuvre de politiques sur les relations avec les Autochtones, la formation sur les peuples autochtones aux employés et aux entrepreneurs, et le partenariat avec les entreprises et les collectivités autochtones.

Cenovus Energy aidera à remédier à la pénurie de logements chez les Autochtones

Cenovus Energy a annoncé son intention de prendre des mesures pour construire des logements dans le nord de l’Alberta, afin d’aider à remédier à la pénurie de logements adéquats dans les collectivités autochtones de la région. Dans un communiqué de presse, Cenovus a déclaré qu’elle s’engagera à investir 10 millions de dollars par année pendant cinq ans pour construire de nouveaux logements dans six collectivités des Premières Nations et métisses situées à proximité des projets d’exploitation des sables bitumineux de Christina Lake et de Foster Creek. L’entreprise se réserve la possibilité de prolonger le projet de cinq ans.

Image reproduite avec l’aimable autorisation de Cenovus

Emploi des Autochtones

Les peuples autochtones participent à l’industrie du pétrole et du gaz naturel de différentes façons notamment en tant qu’entrepreneurs qui fournissent des produits et des services utiles aux activités, et d’autres qui travaillent pour des entreprises appartenant à des Autochtones ou à des non-Autochtones. Leur participation à l’industrie a augmenté au fil des ans, car celle-ci leur offre des emplois bien rémunérés et des possibilités de travailler près de leurs collectivités. En 2019, environ 13 900 personnes s’étant identifiées comme Autochtones travaillaient directement dans l’industrie du pétrole et du gaz naturel du Canada, soit une augmentation de 26 %, ou 2 900 postes, par rapport à 2014. À titre de comparaison, les Autochtones représentent environ 3,3 % de la main-d’œuvre totale du Canada.

Revenu d'emploi autochtone et industrie du gaz naturel et du pétrole

Un rapport de l’Institut Macdonald-Laurier indique que de nombreuses collectivités autochtones subissent de graves répercussions économiques en raison des défis auxquels fait face le secteur canadien du pétrole et du gaz naturel, notamment l’effondrement mondial du prix du pétrole au début de 2020 et les effets continus de la pandémie mondiale.

Le rapport comprend des données sur leurs revenus d’emploi, qui montrent que le secteur des ressources favorise la création d’emplois bien rémunérés et de grande qualité pour les travailleurs autochtones par rapport à d’autres secteurs. Cela a de vastes répercussions sur la réconciliation économique des Autochtones et la réduction de la pauvreté.

Soutien des Autochtones pour l’exploitation des ressources

La majorité des peuples autochtones appuient l’exploitation responsable des ressources. En 2021, le Indigenous Resource Network, une plateforme non partisane pour les travailleurs et les propriétaires d’entreprise autochtones qui participent à l’exploitation des ressources, a commandité un sondage par Environics Research sur le soutien des Autochtones pour l’exploitation des ressources naturelles et a révélé que 65 % des répondants ont dit appuyer l’exploitation des ressources. Dans certains cas, les collectivités autochtones sont devenues des partenaires de l’industrie dans le cadre de grands projets énergétiques, devenant ainsi des actionnaires.

Les dirigeants autochtones tiennent un sommet à l’appui du développement énergétique

Plus de 80 chefs des Premières Nations et dirigeants métis tiennent un sommet à Calgary pour appuyer le pétrole et le gaz naturel comme moyen de vaincre la pauvreté dans les réserves.

« La pauvreté est à l’origine des problèmes sociaux qui affligent les Premières Nations. Il n’y a pas beaucoup d’occasions de générer des revenus pour les Premières Nations dans le nord de la Colombie-Britannique qui pourraient réduire la pauvreté dans nos collectivités. La production et le transport de pétrole et de gaz constituent une véritable solution », a déclaré Dan George, directeur de la Coalition nationale des chefs et Chef de Burns Lake Band (Première Nation Ts’il Kaz Koh).

Pour en savoir plus sur Implication des autochtones

Retour aux thématiques