L’histoire du gaz naturel au Canada

Découvert au Canada en 1859, le gaz naturel est aujourd’hui une ressource de grande valeur avec de multiples applications. Mais ça n’a pas toujous été le cas. Il fut une époque où seul le pétrole comptait. Mais alors que s’accroit la demande mondiale de gaz naturel, la production canadienne augmente pour y répondre.

Si le gaz naturel a récemment gagné en popularité, son histoire remonte jusqu’au milieu des années 1850. Les découvertes de gaz naturel ont eu lieu :

  • au Nouveau-Brunswick en 1859
  • en Ontario en 1866
  • en Alberta en 1883
  • au large de la Nouvelle-Écosse en 1967

Aujourd’hui, nous savons que le gaz naturel est une ressource de grande valeur avec de multiples applications. Mais ça n’a pas toujours été le cas.

Débuts de la production de gaz naturel

Il fut une époque ou le pétrole était considéré comme une ressource désirable, et le gaz naturel comme une nuisance car il était dangereux et difficile à raffiner. Au 19ème siècle, même si les producteurs avaient trouvé le moyen de retirer l’eau du gaz naturel, il était largement utilisé tel quel après extraction du sous-sol. Le plus souvent, les producteurs torchaient (brûlaient) le gaz naturel pour s’en débarrasser.

L’exploitation commerciale du gaz naturel présentait plusieurs défis techniques, comme le retrait des impuretés du flux gazeux, le transport, et l’utilisation sécuritaire par les clients résidentiels et industriels.

Premières exploitations commerciales

En 1890, près de Medicine Hat en Alberta, un puits d’exploration foré pour trouver du charbon tombe plutôt sur du gaz naturel. La découverte mène à l’exploitation commerciale du gisement de Medicine Hat en 1904, qui fournit du gaz naturel pour l’usage domestique et l’éclairage public. Des services semblables voient le jour à Calgary  en 1910. Dès 1913, plusieurs villes de l’Alberta utilisent le gaz naturel.

En 1924, la première usine de traitement destinée à retirer le sulfure d’hydrogène (H2S) du gaz naturel fut construite à Port Alma en Ontario. Un an plus tard, une autre usine était construite à Turner Valley en Alberta pour traiter le gaz naturel destiné aux marchés de Calgary et du Sud de l’Alberta. À l’époque, les usines de traitement était petites et situées près des grands bassins de consommateurs, mais en 1957 une grande usine à gaz fut bâtie près de Fort St. John dans le Nord-Est de la Colombie-Britannique. Plus grosse que les 11 autres usines en opération combinées, elle a servi de modèle aux usines à gaz modernes.

La production de gaz naturel aujourd’hui

Les techniques d’extraction et de production du gaz naturel ont évolué au fil des ans. Le gaz naturel piégé dans des formations rocheuses étanches, où les pores qui le contiennent sont peu nombreux ou très petits, peut maintenant être extrait avec la fracturation hydraulique. Celle-ci a commencé de manière expérimentale en 1947, puis après plusieurs essais à l’aide de différents agents d’injection, le premier brevet fut accordé en 1949 à la Haliburton Oil Well Cementing Company, en Oklahoma et au Texas.

Au Canada, la première fracturation hydraulique eut lieu en 1953 pour extraire du pétrole du gisement Pembina. Depuis, plus de 170 000 puits de pétrole et de gaz naturel ont été fracturés dans l’Ouest canadien. Le forage vertical était utilisé exclusivement jusque dans les années 1980, quand des producteurs du Texas ont utilisé le forage horizontal (qui imprime un virage au puits à une profondeur donnée) pour atteindre des réserves auparavant inaccessibles. Depuis, le forage horizontal a inspiré d’autres industries comme la construction, qui s’en sert pour installer des conduites souterraines d’eau et de gaz naturel dans les villes.

À mesure que la demande mondiale s’accroissait, la technologie du gaz naturel liquéfié (GNL) a été développée pour transporter de grandes quantités de gaz naturel entre ses lieux de production et les consommateurs de régions lointaines.