fbpx

Les besoins énergétiques mondiaux

Environ 100 millions de barils de pétrole sont actuellement consommés chaque jour dans le monde. Bien que l’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoit un usage croissant des énergies renouvelables, des progrès en efficacité énergétique, et un plus grand nombre de véhicules électriques, le pétrole va continuer de répondre à la demande croissante dans les transports et l’industrie pétrochimique, dont proviennent de nombreux produits de tous les jours comme les téléphones mobiles ou les chaussures de sport.

La demande en gaz naturel va également croître dans les pays qui cherchent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à remplacer le charbon dans leurs centrales thermiques. Économique, abondant et fiable, le gaz naturel génère de 40 à 65 % moins d’émissions que le charbon.

Qui consomme le plus d’énergie ?

La réponse dépend du type d’énergie. Tandis que les États-Unis consomment le plus de pétrole, la Chine est la plus grande utilisatrice d’électricité. Pour le moment, la famille chinoise moyenne consomme moins d’électricité qu’une famille nord-américaine. Mais avec la prospérité croissante de pays comme la Chine et l’Inde, de plus en plus de gens adoptent les modes de vie de la classe moyenne, ce qui va faire grimper la demande d’énergie.

Du fait que chaque pays utilise différents types d’énergie, il difficile de dire lequel en consomme le plus. Le Canada a lui-même recours à un mélange complexe de pétrole, de gaz naturel, d’hydroélectricité, de nucléaire et d’autres sources d’énergie.

Quelle que soit la source d’énergie, la demande est en croissance. La population mondiale devrait encore gagner 2 milliards d’être humains au cours des deux prochaines décennies, et avec l’amélioration des niveaux de vie, on estime que d’ici 2040, la production d’électricité devrait augmenter de 52%.

À l’heure actuelle, les énergies fossiles représentent 80 % de l’énergie consommée. Le reste provient de sources diverses comme le nucléaire, les biocarburants, l’hydroélectricité, le solaire, l’éolien et la géothermie.

Le saviez-vous ?

  • La plus forte demande de pétrole proviendra de l’industrie pétrochimique plutôt que des transports à l’essence et au diesel.
  • La plus forte demande de gaz naturel proviendra de l’Inde et de l’Asie.

L’AIE diffuse chaque année ses prévisions sur la demande d’énergie potentielle, en se basant sur différents scénarios. Dans son rapport 2021, l’AIE prévoit que d’ici 2040, la demande mondiale de gaz naturel grimpera de 31 % et et répondra à 17 % de la demande totale d’énergie demande totale d’énergie. Quant à la demande de pétrole, elle sera 21 % plus élevée et représentera 35 % de l’énergie consommée.

Scénario << Nouvelles politiques >>, Perspectives énergétiques mondials, 2020 AIE

La consommation d’énergie en chiffres

L’AIE prévoit une hausse de la demande mondiale d’énergie à mesure que la population grandit et que la pauvreté recule. Dans ses perspectives d’ici 2040, l’AIE donne les chiffres suivants :

  • 8,5 milliard : La population mondiale devrait augmenter de ,5 milliard soit, de 8,5 milliards en 2020 à plus de  milliards de personnes en 2030. Augmentation de la demande d’énergie provenant des marchés émergents et des économies en développement.
  • 27 % : Hausse de la demande d’énergie mondiale.
  • 2 fois plus : Quantité d’énergie supplémentaire qu’il faudrait produire aujourd’hui si ce n’étaient des progrès soutenus en matière d’efficacité énergétique.
  • 31 % : Hausse de la demande de gaz naturel, que plusieurs pays veulent substituer au charbon dans la production d’électricité car il est économique et fiable et génère moins d’émissions.
  • 31 %: Hausse de la demande de pétrole, qui proviendra moins des transports que de la croissance de l’industrie pétrochimique.
  • 52 % : croissance de la production électrique mondiale. Actuellement, 772 millions de personnes dans le monde vivent toujours sans accès à l’électricité.

Source : Agence internationale de l’énergie, 2021

Pourquoi le pétrole et le gaz naturel canadiens ?

Le Canada possède la troisième plus vaste réserve de pétrole au monde, après le Venezuela et l’Arabie saoudite, et il est le cinquième producteur de gaz naturel. Il produit actuellement plus de pétrole et de gaz naturel qu’il en consomme, ce qui en fait un exportateur net.

L’industrie canadienne du pétrole et du gaz naturel peut et doit devenir un fournisseur mondial d’énergie de premier plan. Nos produits peuvent contribuer à répondre à la demande mondiale en se substituant à des sources d’énergie exploitées de façon moins responsable sur les plans social et environnemental.

En outre, notre industrie déploie des technologies innovantes pour améliorer l’efficacité énergétique et réduire les impacts environnementaux. La performance du Canada à cet égard va continuer de s’améliorer grâce à des investissements soutenus dans l’innovation et le déploiement de nouvelles technologies.

Le Canada peut profiter de notre leadership en gérance environnementale et en production d’énergie responsable pour contribuer à la lutte mondiale contre les émissions de carbone. De plus, la santé de l’industrie du pétrole et du gaz naturel et son accès aux marchés mondiaux permettent d’assurer une prospérité soutenue et des retombées économiques partout au pays.