fbpx

L’engagement climatique de l’industrie

Voici un ensemble de huit positions à l’égard des changements climatiques, c’est-à-dire des engagements pris par l’industrie canadienne du pétrole et du gaz naturel en amont pour lui permettre d’être un fournisseur de solutions clé en main et efficaces grâce à l’innovation, à la collaboration et à des stratégies concurrentielles à l’échelle mondiale conçues pour relever le défi de l’atténuation des changements climatiques.

1. Le rôle du secteur du pétrole et du gaz dans l’énergie mondiale

Nous reconnaissons l’importance de la production d’énergie fiable, abordable et responsable qui permet de résoudre d’importants défis sociaux et environnementaux, dont ceux liés aux changements climatiques. Nous croyons que le secteur canadien du pétrole et du gaz a un rôle crucial à jouer dans les systèmes énergétiques intégrés et la création d’une solution mondiale essentielle pour relever le défi de l’atténuation des changements climatiques.

2. Les changements climatiques

Les changements climatiques représentent un enjeu réel et grave. Notre industrie est bien placée pour contribuer à réduire les émissions carboniques grâce à son expertise scientifique et technologique.

Le défi collectif mondial consiste à diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) tout en répondant à la demande croissante d’énergie abordable et fiable.

3. L’élaboration de politiques climatiques

L’Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP) amorcera un dialogue constructif et axé sur les solutions avec les gouvernements et d’autres intervenants et partenaires, afin d’élaborer des politiques judicieuses qui permettront d’atteindre les objectifs mondiaux de réduction des émissions de la façon la plus efficace et rentable qui soit.

L’ACPP peut fournir des analyses fondées sur des données probantes et une expertise opérationnelle pour éclairer l’élaboration de voies politiques qui permettraient de diminuer davantage les émissions.

À cet égard, l’ACPP agira conformément à ses principes à l’appui des politiques climatiques.

  • Accent sur la collaboration et l’élaboration de solutions
  • Rentabilité, efficacité et prévisibilité
  • Accent sur les technologies et l’innovation
  • Concurrence à l’échelle mondiale

Nous travaillerons avec les gouvernements pour réaliser les objectifs de réduction des émissions et l’ambition de l’Accord de Paris, dont le Canada est signataire, en tant que cadre mondial pour lutter contre les risques liés aux changements climatiques.

Ce faisant, nous devrons notamment définir l’objectif de neutralité carbone ainsi que le moyen le plus efficace et le plus rentable pour l’atteindre en ayant le moins d’impact possible sur la société.

Toute voie menant vers la neutralité carbone englobe l’utilisation efficace du pétrole et du gaz naturel. Des investissements considérables dans les technologies et l’innovation à grande échelle seront nécessaires, y compris dans les technologies à émissions négatives, comme celles de captage, d’utilisation et de stockage du carbone. Ces investissements offrent à l’industrie d’importantes occasions de contribuer à la cause, compte tenu de notre expertise dans ces domaines.

4. Une approche axée sur les solutions

L’ACPP et ses membres appuient des solutions innovantes et collaboratives qui permettent de diminuer les émissions de GES, tout en répondant à la demande mondiale croissante d’énergie abondante, abordable et fiable.

L’ACPP fournit une expertise opérationnelle et des analyses pour aider les gouvernements à élaborer des solutions en matière de politiques climatiques, qui sont pratiques et viables sur le plan opérationnel.

5. La réduction des émissions

Les membres de l’ACPP appuient l’application et l’élaboration de mesures visant à réduire les émissions de carbone du système énergétique mondial. Voici quelques domaines dignes de mention :

  • L’innovation, la recherche et le développement pour réduire les émissions
  • Les mécanismes nationaux et internationaux de compensation, y compris ceux écologiques
  • L’élaboration et le déploiement de technologies de captage, d’utilisation et de stockage du carbone
  • L’amélioration de l’efficacité de nos installations existantes

Les mécanismes de tarification du carbone, lorsqu’ils sont bien appliqués, peuvent s’avérer efficaces pour diminuer les émissions. Notre industrie a de l’expérience en matière de tarification du carbone. L’ACPP et ses entreprises membres appuient les politiques climatiques qui permettent de gérer avec efficacité et efficience les émissions de GES, tout en protégeant notre avantage concurrentiel afin de maintenir un secteur dynamique du pétrole et du gaz.

6. Un environnement commercial stable

Un environnement commercial stable et concurrentiel à l’échelle mondiale pour tous permettra d’augmenter les investissements, de créer des emplois, de favoriser l’innovation et d’améliorer notre capacité à réduire les émissions.

7. L’innovation et les partenariats

L’ACPP continuera de collaborer avec le gouvernement et d’autres intervenants, afin d’accélérer l’adoption et le déploiement de technologies visant à réduire les émissions et de permettre au Canada d’inciter le monde à l’action en exportant ses ressources et en proposant ses solutions au reste de la planète.

En travaillant ensemble, nous pourrons accélérer l’innovation et mettre au point des technologies de réduction des émissions, tout en produisant de l’énergie de façon responsable pour répondre à la demande croissante.

Les membres de l’ACPP et les organisations comme la Canada’s Oil Sands Innovation Alliance (COSIA), le fonds Gaz naturel financement innovation (GNFI), la Petroleum Technology Alliance Canada (PTAC), la BC Oil and Gas Research and Innovation Society (BC OGRIS) et le Réseau d’innovation pour les ressources propres (RIRP) travaillent ensemble et avec le secteur des technologies propres pour accélérer la performance environnementale et diminuer les émissions. La politique devrait encourager l’investissement dans l’innovation et les technologies révolutionnaires à grande échelle pour permettre la décarbonisation du système énergétique.

8. La performance

L’ACPP et ses membres manifesteront de l’engagement réel en mesurant ses progrès au moyen de méthodes d’évaluation uniformes et transparentes dans l’ensemble de l’industrie.

L’une des façons dont nous aidons le Canada à atteindre un système énergétique propre qui comprend un secteur du pétrole et du gaz vigoureux, qui crée de la prospérité et des emplois, et qui protège l’environnement consiste à continuer d’améliorer notre performance en matière d’émissions au fil du temps. Les producteurs de pétrole et de gaz naturel de notre pays réduisent considérablement leurs émissions de GES et de méthane.

Les principes de l'appui aux politiques publiques

  • Accent sur la collaboration et l’élaboration de solutions
    • Compte tenu des engagements climatiques du Canada et des impacts sur l’industrie, l’ACPP collaborera de façon proactive avec les gouvernements et les autres intervenants pour élaborer des politiques appropriées.
    • Les politiques proposées devront être adaptées, véritablement favoriser l’amélioration de la performance environnementale et bien tenir compte des résultats environnementaux, économiques et sociaux.
  • Rentabilité, efficacité et prévisibilité
    • Les politiques climatiques devraient cibler les mesures de réduction aux étapes de la chaîne de valeur énergétique, au moment où elles sont les moins coûteuses et les plus efficaces (de la production à l’utilisation finale). Elles devraient aussi équitablement tenir compte de l’ensemble des secteurs, des provinces et des territoires.
    • Les politiques de changements climatiques devraient permettre aux Canadiens, à l’économie et à l’industrie de réduire les émissions carboniques, et ce, à un coût minimal.
    • Il faudrait réinjecter dans l’économie l’intégralité des revenus générés par les politiques climatiques, afin de favoriser l’innovation, de faciliter la transition ou de réduire les autres impôts et les autres taxes.
  • Accent sur les technologies et l’innovation
    • Les politiques devraient stimuler les secteurs des technologies et de l’innovation à proposer des solutions pour contrer les changements climatiques. Elles devraient également permettre de saisir les opportunités d’exporter ces solutions vers le reste du monde.
    • Il importe d’améliorer le secteur de l’énergie aux hydrocarbures pour réduire considérablement les futures émissions. Pour ce faire, il faudra continuer d’innover et d’élaborer des politiques efficaces.
  • Concurrence à l’échelle mondiale
    • Les politiques climatiques canadiennes devront garantir que la production de nos ressources est peu coûteuse et faible en émissions de carbone par rapport à d’autres pays, surtout comme les États-Unis, qui sont notre plus important partenaire commercial.
    • Les responsables des politiques climatiques canadiennes devraient assurer la création d’avantages proportionnels dans le pays, notamment en veillant à ce que nous obtenions la pleine valeur des produits énergétiques canadiens par l’entremise d’un accès efficace aux marchés mondiaux.
    • Le Canada dépend largement de la production et de la commercialisation de ses ressources naturelles ainsi que de sa capacité à attirer les investissements étrangers. Ses politiques climatiques devront donc être conçues de manière à pouvoir continuer d’attirer ce type d’investissement.