fbpx

Qu’est-ce que le gaz naturel ?

Le gaz naturel est surtout composé de méthane mais aussi de composés comme l’éthane, le propane, le butane et les pentanes – on appelle ceux-ci les liquides de gaz naturel (LGN). Le gaz naturel peut aussi contenir des composés de soufre, de l’azote, du dioxyde de carbone, de l’eau et d’autres substances.

Schéma géologique d’un gisement de gaz naturel

Agence internationale de l’énergie

D’où provient le gaz naturel ?

Le gaz naturel s’est formé il y a des millions d’années par la transformation de matières animales et végétales enfouies sous la roche sédimentaire, sous l’effet de la pression et de la chaleur. Le gaz naturel est habituellement piégé sous des couches de roche qui l’empêchent de remonter à la surface.

Découvrez la formation du gaz naturel dans notre visite virtuelle !

Types de gaz naturel

Une variété de méthodes permettent d’extraire le gaz naturel du sous-sol, selon la géologie. Les ressources en gaz naturel peuvent être classiques ou non classiques.

  • Le gaz naturel classique est piégé dans des formations de roche poreuse comme le grès. Ce gaz naturel peut être produit aisément avec les méthodes traditionnelles de forage. La plupart des réserves classiques ont été exploitées au Canada.
  • Le gaz naturel non classique se trouve dans des formations étanches (non poreuses) comme le schiste. Pour le récupérer, on a recours au forage horizontal et à la fracturation hydraulique. Grâce à ces méthodes, on peut maintenant produire un gaz naturel qui était jusqu’ici inaccessible par forage traditionnel, ce qui a grandement élargi les réserves récupérables de gaz naturel au Canada. Et parce qu’elles permettent de forer plusieurs puits à partir du même emplacement en surface, elles optimisent la récupération en minimisant l’empreinte au sol.

Canada Energy Regulator, Canada’s Energy Future 2015

Où trouve-t-on du gaz naturel au Canada?

La production de gaz naturel classique est concentrée dans le Bassin sédimentaire de l’Ouest canadien (BSOC) en Colombie-Britannique, en Alberta et en Saskatchewan. On en trouve aussi en moindres quantités en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Le gaz naturel non classique est principalement situé au Nord-Est de la Colombie-Britannique et au Nord-Ouest de l’Alberta.

Production extracôtière de gaz naturel

La Nouvelle-Écosse produisait du gaz naturel jusqu’à la fin 2018 dans les projets Sable Offshore Energy et Deep Panuke, qui sont en cours de démantèlement.

Cependant, le potentiel de production de la Nouvelle-Écosse demeure substantiel : son gouvernement estime ses réserves extracôtières à 120 billions de pieds cube de gaz naturel et à 8 milliards de barils de pétrole.

Vous en voulez plus?

Retombées économiques du gaz naturel

L’exploitation du gaz naturel joue un rôle important dans l’économie canadienne.

Vous en voulez plus?

65% du gaz naturel total consommé en Ontario et au Québec en 2018 a été importé de sources étrangères.

L’industrie contribue à la santé économique du Canada par la création d’emplois et le versement de taxes et de redevances aux gouvernements provinciaux et fédéral. Ces revenus publics aident à financer les services de santé, l’éducation et les programmes sociaux.

Bien que le marché du gaz naturel a connu plusieurs défis dont l’accroissement de la production américaine et la crise financière de 2009, l’industrie canadienne du gaz naturel a un bel avenir devant elle, à condition de bâtir les infrastructures de gaz naturel liquéfié (GNL) nécessaires à approvisionner les marchés de l’Asie. Selon les données 2018 de l’ACPP, le développement du GNL aurait d’importantes retombées économiques :

  • 2,4 milliards $ de contribution directe et indirecte au PIB canadien
  • 10 000 nouveaux emplois directs et indirects au niveau national
  • Des revenus publics accrus pour les gouvernements provinciaux et fédéral, sous forme d’impôts, de taxes et de redevances

Vous voulez en savoir plus?