Perspectives du pétrole brut

Le rapport annuel de l’ACPP sur les perspectives, les marchés et le transport du pétrole brut offre des prévisions à long terme pour la production canadienne de pétrole brut. L’édition 2019 du rapport entrevoit de sérieuses contraintes d’ici 2035.

Parmi ces contraintes, les défis politico-réglementaires et l’accès insuffisant aux marchés vont continuer de générer des effets négatifs sur toute l’économie du Canada, sous forme de baisse de l’investissement, de hausse du chômage, et de perte de redevances et de recettes fiscales pour le gouvernement.

Carte du pipeline canadien

La carte des pipelines de 2019 ci-dessous montre bon nombre des principaux pipelines et raffineries de pétrole brut au Canada et aux États-Unis.


Cliquez pour télécharger l’image complète.

Demande mondiale d’énergie

La situation canadienne forme un contraste saisissant avec la croissance de l’offre et de la demande à l’étranger. D’ici 2040, la demande mondiale de pétrole devrait atteindre 106,3 millions de barils par jour (b/j). La consommation de pétrole va particulièrement augmenter dans la région Asie-Pacifique, tandis que la demande d’énergie demeurera forte aux États-Unis.

Le Canada a la possibilité de remporter des parts de marché mondiales en remplaçant des sources de pétrole exploitées de façon moins durable. En outre, la santé de notre industrie dépend de l’accès aux marchés mondiaux pour contribuer à la prospérité canadienne et générer des retombées partout au pays.

Cependant, l’industrie fait face à de nombreux défis. S’ils ne sont pas adéquatement relevés, il sera impossible d’accroître notre production de pétrole de façon significative.

Télécharger le rapport

Production canadienne

Le rapport entrevoit un contexte défavorable pour la production pétrolière canadienne de 2019 à 2035. Bien que la production atteindra 1,27 million de barils par jour (b/j) d’ici 2035, cette croissance a été abaissée de 6 % par rapport au rapport de perspectives 2018 de l’ACPP.

La production anuelle totale devrait croître de 3 % en moyenne jusqu’en 2021, puis seulement de 1% par la suite. La production des sables bitumineux devrait passer de 2,9 millions b/j en 2018 à 4,25 millions b/j en 2035, soit un rythme de croissance en baisse de 12 % par rapport à nos perspectives de l’année dernière.

Accès aux marchés

Le Canada a la possibilité de remporter des parts de marché mondiales en remplaçant des sources de pétrole exploitées de façon moins durable. En outre, la santé de notre industrie dépend de l’accès aux marchés mondiaux pour contribuer à la prospérité canadienne et générer des retombées partout au pays.

Or, d’importants projets de pipelines tels que Northern Gateway et Énergie Est ont été annulés, et le projet de remplacement de la ligne 3 d’Enbridge, l’expansion de Trans Mountain et le projet Keystone XL font toujours face à des défis.

Il en résulte que les producteurs canadiens sont aux prises avec une capacité d’acheminement insuffisante pour leur pétrole brut. Cela limite les possibilités du Canada sur les marchés existants en Amérique du Nord, et l’empêche d’accéder aux marchés émergents outre-mer.

Compétitivité de l’industrie

Des règlements inefficaces et redondants nuisent à la compétitivité internationale du pétrole brut canadien. L’industrie canadienne des sables bitumineux s’apprête à annoncer une baisse de l’investissement pour la cinquième année consécutive. Des défis persistants aux niveaux politique et réglementaire font obstacle à l’investissement à long terme, avec des conséquences négatives pour l’emploi des Canadiens.

Télécharger le rapport

Données de production et d’approvisionnement 2019

Téléchargez les feuilles de calcul Excel des données de production et d’approvisionnement à partir des prévisions de pétrole brut.

Télécharger les données